« Le Jura, mon jura, m’a bercé depuis mon enfance, m’a forgé très jeune un amour incommensurable pour la nature libre et sauvage. Avec patience et respect, je partais observer, écouter les sons de la forêt, lire les traces et les empreintes de la faune indomptée. Suivre, le sillon d’un renard passé quelques heures plus tôt, croiser, les empreintes des joutes crépusculaires des chevreuils, les traces des promenades nocturnes du blaireau, ou encore les marques des balais incessants des pics en quête de nourriture sur les vieux chênes de la forêt ; autant d’indices pour tenter d’imaginer et de comprendre la vie secrète de cette faune discrète. Au fil du temps et au rythme de la nature, au gré des rencontres, j’assiste, en témoin privilégié, aux ébats de la vie sauvage, loin du monde des hommes, cela me fascine et me construit. A 17 ans, la photographie devient mon métier afin de partager avec tous la fragilité et l’infini beauté de la nature sauvage, afin que l’on puisse prendre conscience de son importance et de son rôle, cette nature dont nous dépendons tous. »

Son travail photographique l’amène à participer à de nombreux festivals, et ses images sont reconnues dans plusieurs concours nationaux et internationaux. Il collabore régulièrement avec la presse française et étrangère ainsi que les productions télévisées. Il est l’auteur de deux livres ; « Jura au fil du temps », sorti en 2014 et réédité en 2015 ainsi que son dernier livre intitulé « Sentinelle », un livre unique dédié à une espèce rarement photographiée, le discret Hibou Grand-duc, suivi durant plus de 800 crépuscules.

Photographe engagé, il collabore avec diverses fondations et associations pour la préservation de la nature et de la faune sauvage. Il collabore régulièrement en tant que partenaire pour l’association ATHENAS (www.athenas.fr), d’une très grande éthique, qui se donne corps et âme à la préservation et aux soins des animaux sauvages blessés. Une partie des bénéfices du photographe est reversé à cette association chaque année.

Toutes les photographies sont réalisées sans trucages, ni filtre et sans retouches, elles retranscrivent l’authenticité des lumières et la véracité des scènes vécues, dans le plus grand respect de la faune libre et sauvage.